Focus sur les évolutions de la supervision avec Centreon 3.0 – Part 1

This post is also available in: Anglais

Vous le savez surement si vous nous suivez régulièrement sur notre blog ou sur les réseaux sociaux, depuis plusieurs mois, notre équipe prépare une nouvelle version de Centreon. Cette version tant attendue par nos utilisateurs avance à un bon rythme et nous mettons tout en oeuvre pour vous fournir des versions alpha voire beta aux alentours d’octobre/novembre.
Pour l’heure, certaines évolutions ont déjà été intégrées.

Pour commencer, nous allons parler du moteur de supervision. Nous avons officialisé la version 1.4 de notre moteur de supervision il y a maintenant quelques mois et nous avons pour le moment beaucoup de retours positifs concernant les améliorations que cela apporte et en particulier le rechargement à chaud de la configuration. Nous avons bien l’intention de poursuivre et préparons une version 2.0 de notre moteur pour une sortie conjointe avec Centreon 3.

Quoi de neuf dans la prochaine version ?

Gestion des downtime réccurents

Tout d’abord, dans un souci de fiabilité de la solution et de rationalisation des scripts et options, nous avons intégré la notion de downtimes récurrents.
C’est Centreon Engine qui sera en charge de gérer le rescheduling d’un nouveau downtime en fonction d’une règle de récurrence. Vous allez me dire que cela existe déjà dans Centreon 2. Je vous le confirme mais cette version améliore le fonctionnement de la solution actuelle qui peut atteindre ses limites sur des infrastructures relativement importantes (80 000 services dont environ les ¾ avec minimum un downtime récurrent par jour).
Notre système peut également parfaitement fonctionner même en cas de coupure entre le central et un collecteur. Le mode déconnecté est très important pour nous puisque c’est un mode très utilisé dans le monde de “l’embarqué”; plusieurs grands industriels français ont commencé à intégrer Centreon dans de tels environnements.

Amélioration des timeperiods

Nous avons travaillé sur l’amélioration des timeperiods.
Un refactoring a été effectué afin de simplifier le code existant pour corriger un bug présent dans bon nombre de solutions basées sur Nagios (Nagios 4, Icinga 1 et Centreon 1.3.x) [#4060, #4061]. Maintenant, Centreon Engine gère parfaitement les timeperiods avec des exceptions et des inclusions. Nos tests unitaires le prouvent, cela fonctionne :) !

Intégration de la gestion des timezones

Cette version permet d’intégrer une nouvelle fonctionnalité dans le coeur de l’ordonnanceur : la gestion des timezones. Dorénavant, nous avons la possibilité de définir une timezone au niveau d’un host pour que les timeperiods se calent automatiquement sur la timezone de l’hôte. La différence est qu’avant c’était Centreon Web (au sens de l’interface) qui gérait ce cas.
Une simple définition de timezone au niveau d’un host permet maintenant de gérer les fuseaux horaires. Cela implique qu’en cas de changement d’heure, il n’y a plus rien à faire (alors qu’avant nous étions obligé de changer de configuration ainsi que redémarrer tous les collecteurs impactés).

Un petit exemple de ce que peut donner la configuration fichier maintenant :

define host {
name centreon.com
address centreon.com
use website
timezone    :Europe/Paris
}

define host {
name nagios.com
address nagios.com
use website
timezone :America/Chicago
}

define host {
name icinga.org
address icinga.org
use website
timezone :Europe/Berlin
}

Vous ne retrouverez bien sûr cette fonctionnalité, sous cette forme, que sur Centreon Engine et par conséquent, cela implique un arrêt de la compatibilité avec Nagios. Cette version intègrera une liste assez importante d’évolutions qui ne nous permettra pas de garder la compatibilité avec les autres forks de Nagios.

Arrêt de compatibilité avec Nagios

Profitons de cette transition pour faire un point sur ce changement : nous en profitons également pour simplifier le moteur en supprimant des fonctionnalités et des paramètres inutiles ou expérimentales mais non fonctionnels.
Nous cherchons à rendre notre produit le plus simple possible tout en gardant le plus de possibilités et ainsi le rendre plus performant et plus robuste. La supervision n’est pas un service qui tolère les arrêts de production. Si votre système de supervision est votre garde-fou sur lequel vous vous reposez pour être alerté du bon fonctionnement de votre SI, il n’est absolument pas négociable que la qualité du produit de supervision est un élément important dans le choix de votre solution de supervision. Nous sommes conscient de ce point et nous continuons cette année encore de mettre l’accent sur la qualité.

Pour ceux que cela pourrait géner de perdre la compatibilité avec Nagios, il faut savoir que Nagios Entreprises vient de mettre en ligne une nouvelle licence qu’elle commence à appliquer à certains produits. Cette licence, synonyme d’anti-“Centreon-Icinga-Shinken-Naemon”, ne permet plus d’utiliser les modules sous cette licence qu’avec des produits développés par Nagios Entreprises. Bref, il se peut que nous perdions le droit d’utiliser NDOutils voire Nagios sous peu (cela ne dépend plus que de la volonté de Nagios Entreprise). La communauté Nagios disparait, le cercle Open Source autour de Nagios se réduit. L’avenir de Nagios dans l’Open Source est de plus en plus incertain.

Dans un second volet, nous aborderons cette fois les changements apportés au niveau des timeouts, de la fréquence de polling et sur la gestion des notifications.
En attendant, réagissez !

Pour télécharger la dernière version de Centreon Engine : http://www.centreon.fr/Article-Telechargements/telechargement-centreon-engine

Incoming search terms:

  • dashing centreon

Une réflexion au sujet de « Focus sur les évolutions de la supervision avec Centreon 3.0 – Part 1 »

  1. Bonjour,

    Oui les API et CLAPI seront en natifs à Centreon 3.0. Tout ce qui sera géré dans l’interface sera accessible et configurable par les API. Le connecteur en ligne de commande sera disponible également.
    Au niveau communautaire, des personnes sont déjà motivés également pour développer un connecteur distant compatible CLAPI pour pouvoir faire des appels depuis un serveur distant.

Leave a Reply