Interview Centreonnienne – Raphael Troiano

This post is also available in: Anglais

Salut à tous,

Ok, ok, on n’est quelque peu en retard pour cette interview de septembre. Mais avec tous les préparatifs des prochaines sorties, on n’a à peine eu une minute et puis, on vous prépare quand même un BarCamp #3.

D’ailleurs, voici le portrait d’un de nos participants du #2 Raphael Troiano. Vous voyez ?
Mais si,  c’est lui :

Centreon-barcamp_raphael

 

  • Peux-tu te décrire en quelques lignes.

Je suis administrateur système et réseau pour le pôle CAP (l’union, l’Aisne-nouvelle, l’ardennais, l’est-éclair, libération champagne et CAP régies) du groupe de média Voix du nord / Rossel.
Cela fait maintenant 6 ans que j’occupe ce poste et que je participe à l’évolution du SI.
En parallèle, je monte en compétence en passant un diplôme d’ingénieur système et réseau au conservatoire national des arts et métiers (CNAM) qui devrait se finir courant de cette année (année scolaire).

  • Comment as-tu connu Centreon ? Quelle en est ton utilisation ? Sur quels types de projets ?

J’ai connu Centreon en faisant des recherches sur Google.
Mon utilisation de Centreon est professionnelle. La supervision est maintenant intégrée à l’ensemble des projets que nous réalisons et celle-ci avait été mise en place historiquement (en 2009) afin d’être plus réactif voir proactif sur les problèmes que le SI rencontrait.
La supervision est donc intégrée de manière technique sur l’ensemble des projets : on la retrouve bien sûr sur les briques purement infra système (SAN, Contrôleur de domaine, Messagerie,…), mais également à travers le réseau, les workflows liés à la production des médias ou sur le CMS

  • Dans la cadre de l’exploitation, qu’apprécies-tu dans Centreon ?

L’immense avantage de l’interface Centreon est qu’elle regroupe une interface de monitoring synthétique (surtout depuis les widgets) et une « mini » métrologie permettant d’en extraire des courbes de tendance.
Un autre avantage est l’interface de configuration qui permet à une personne n’ayant pas de compétences spécifiques dans l’écosystème Nagios d’ajouter ou retirer des hôtes et services presque facilement.

  • As-tu eu l’occasion de tester d’autres logiciels de supervision ?

J’ai eu l’occasion de tester shinken et zabbix. Mais par manque de temps, je n’ai pas fait de grande comparaison sur la performance de ces logiciels.
J’ai fait le choix rester sur Centreon qui nous satisfait pleinement..

  • Es-tu membre de la communauté Centreon ? Quelles sont tes participations au projet Centreon (traduction, fonctions, modules, bugs/améloirations, …)?

Bien sûr,
Sur la partie Merethis :
– je remontais des bugs et des rares patchs sur la forge du projet Centreon.
– j’ai fait parti des premiers membres de la communauté à bêta-tester les logiciels Centreon Engine et Centreon Broker, lors de leurs sorties
Sur la partie communautaire :
– Je suis développeur / contributeur des modules : ndotools, pdfreports
– Je teste également des RC de Centreon ou modules lorsqu’on me le demande.
– Quand j’ai un peu de temps libre, je réponds aux questions sur le forum ou plus régulièrement aux questions sur IRC

  • Participes-tu à d’autres projets ? Lesquels ?

Je « traine » avec les personnes de FAN mais sans réelle contribution. :)

  • Participes-tu à d’autres événements Open source ? Par exemple, le BarCamp ;) ?

Cela fait deux ans que je viens au Salon solution Linux (en Mai à Paris). La première fois en tant que visiteur et la deuxième fois avec en plus une casquette de membre de la communauté Centreon.

J’étais également présent aux deux BarCamp Centreon. Ces évènements étaient très sympathiques car cela permet de mettre des visages sur des noms/pseudos de personne avec qui l’on discute régulièrement sur les forums ou IRC. Lors de ces BarCamp, nous avons eu l’occasion de parler (entre autre) des nouveautés ou des améliorations à venir dans l’écosystème Centreon, des fonctions ou éléments de l’interface que l’on trouve géniales ou inabouties… Cela a également permis de confronter nos idées sur des points de technique de monitoring.

  • De ton point de vue, à moyen terme, quelle fonction sera différenciatrice pour les utilisateurs dans leur choix d’un logiciel ou d’un autre ?

Selon moi, les fonctions qui font la différence sont :
la détection de comportements anormaux (ex : sauvegarde qui double son temps de traitement du jour au lendemain)
la prédiction d’incident (exemple : dans X jours le stockage du serveur sera plein avec la tendance actuelle)
la mise à disposition de manière communautaire (peut être avec une « certification » par Merethis) de sondes et des templates standardisés pour les utiliser

Les fonctions qui feront la différence à long terme seront :
· la haute disponibilité,
· la répartition de charge automatique (encadré par des règles d’arbitrages),
· et la corrélation d’évènement

  • Avec quel autre logiciel aimerais-tu que Centreon soit parfaitement intégré ? Pourquoi ?

Nagvis pour la cartographie en mode web ! Mais ce n’est pas vraiment dans les cartons de Merethis à priori (Centreon MAP est le module payant de cartographie de Centreon)

  • Parmi la large variété de données disponibles dans Centreon, laquelle aimerais-tu utiliser pour des statistiques avancées ?

Là comme ça, je n’ai pas d’idée.

  • Partages-tu le constat que les données issues de la supervision sont utiles bien au delà de la simple exploitation des services ?

C’est possible si l’on arrivait réellement à la double vision technique et ressenti utilisateur. Mais actuellement, il m’est impossible d’avoir une notion de ressenti utilisateur avec des scenarii un peu complexe sur des applications lourdes.
Si vous avez des pistes avec des applications Open-source, je suis preneur… En attendant, chez nous la supervision reste surtout dans le cadre de l’exploitation.

  • Es-tu Blogueur/As-tu un blog ?

Non, je n’ai pas de blog. Ça viendra peut-être un jour. :)

Merci Raphael !

Leave a Reply