Projet Centreon Syslog, où en est-on ?

This post is also available in: Anglais

Le dernier article rédigé sur le blog Centreon date un peu… de juin 2010 pour être tout à fait exact.
Mais que s’est-il passé depuis sur ce projet depuis ? Quels ont été les changements ?

LogoCentreon-Syslog-400x91Apparition de sous-projets

Depuis cette date, le projet a été découpé en deux :

  • une partie web (« centreon-syslog-frontend ») permettant de configurer l’accès au collecteur Syslog et de visualiser les évènements collectés
  • une partie serveur (« centreon-syslog-server ») permettant d‘archiver en base de données les événements collectés.

Aujourd’hui, ces deux sous-projets évoluent chacun de manière autonome et possèdent leur propre espace sur la forge Centreon ainsi que leur propre système de gestion des sources GIT.

Documentation disponible sur le site officielle de la documentation Centreon

Tout comme les autres modules, le projet Centreon Syslog possède maintenant sa propre documentation en ligne disponible sur le site de documentation officielle de Centreon :

Partie web (« centreon-syslog-frontend »)

Depuis la version 1.3.2, quelques versions sont apparues : 1.4.0 et sa version correctrice 1.4.1, 1.5.0 et ses versions correctrices 1.5.1 et 1.5.2.

La principale nouveauté réside dans le fait que la partie web peut se connecter à plusieurs  collecteurs Syslog. L’utilisateur peut ainsi sélectionner le collecteur à partir duquel il souhaite filtrer les événements tandis que l’opérateur peut, quant à lui, configurer finement les paramètres de chaque collecteur, dont la rétention des données.

Suivant les informations insérées en base de données, la partie web peut afficher, sur la page de détail de l’événement, l’ensemble des informations stockées.

De plus, des messages d’erreurs explicites indiquent à l’utilisateur du module la raison d’un échec de présentation des événements.

Enfin, le module a évolué pour être successivement compatible avec Centreon 2.3.x, 2.4.x et maintenant 2.5.

Partie serveur (« centreon-syslog-server »)

La partie serveur, quant à elle, a évoluée de la version 1.2.1 vers la version correctrice 1.2.5 en corrigeant au fur et à mesure les incidents détectés par les utilisateurs du module.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Une mise à jour majeure du module pour la partie web verra le jour afin d’intégrer les ACL définies dans la configuration Centreon pour limiter la visualisation des événements syslog aux seuls hôtes autorisés à l’utilisateur.

La version serveur, quant à elle, va remplacer le système de tables MyISAM de MERGE par l’utilisation du système de partitionnement des tables des SGBD MySQL et MariaDB.

Enfin, un nouveau sous projet, Centreon Syslog CLAPI devrait voir le jour et permettre d’interroger les collecteurs Syslog en ligne de commande afin d’extraire les informations sous plusieurs formats (CSV, TXT, XML).

Pour rester informé, n’hésitez pas à jeter un œil sur la forge Centreon.

Une réflexion au sujet de « Projet Centreon Syslog, où en est-on ? »

Leave a Reply