Billet d’un consultant Merethis : Retour d’Abidjan

This post is also available in: Anglais

Il y a deux mois, je rentrais d’Abidjan en Côte d’Ivoire où j’ai eu la chance de former pendant 2 semaines les équipes d’un grand groupe de logistique implanté dans une quarantaine de pays Africains.
Le sujet ? La solution Centreon Enterprise Server bien sur!

Le projet consistait à assurer le déploiement de Centreon au niveau du groupe. On a démarré en France en travaillant sur des masters et ressources représentatives, avant de préparer le déploiement sur le territoire Africain. Afin d’accompagner les équipes dans la prise en main de Centreon, j’ai pu rencontrer et former des représentants de chaque BU. C’est toujours sympa de suivre un projet de A à Z.

Le service de supervision dans les BU était majoritairement basique jusqu’à ma venue. Ce transfert de compétences devaient représenter donc un vrai atout. Bonne nouvelle, mon public partageait le même sentiment! J’ai donc pu rencontrer un public très réceptif et enthousiaste, top!
Chaque pays ne disposant pas de sa propre direction informatique (certaines sont mutualisées) et certains pays comptant plusieurs groupes de travail, c’est au total 39 stagiaires qui se sont présentés à cette formation. Elle était organisée en 4 sessions de 2,5 jours, dont une pour les anglophones.

Les pays présents étaient les suivants :
Bénin, Cameroun, Comores, RDC, Espagne (pour l’ensemble du Maghreb), Côte D’Ivoire, Nord Soudan, Togo, Burkina Fasso, Gabon, Guinée Conakry, Nigéria, Tchad, Mali, Sénégal, Gambie, Ouganda, Kenya, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie, Malawi, Rwanda, Madagascar, Ghana, Angola, Centre Afrique et assurément quelques uns que j’ai oublié.
TP de géographie, je vous laisse replacer tout ça sur la carte .

carte

Pour l’anecdote, certains ont voyagé deux jours et ont fait 3 voire 4 escales pour venir assister à cette formation. Exemple pour venir d’Angola, un stagiaire a du passer par Johannesburg et Nairobi pour rallier Abidjan. Le même m’explique qu’il est déjà passé par Lisbonne pour aller au Sénégal. Bref, on ne voyage pas en Afrique comme on voyage en Europe.

Finalement des journées bien remplies, ramener un programme de 5 jours (Méthodologie et déploiement de la supervision + Administration de la plate-forme de supervision) sur 2,5 jours oblige à une certaine gymnastique. Mais le tout dans la bonne humeur .

Quelques clichés avec mes stagiaires… qui ont maintenant de solides bases pour manipuler et déployer Centreon Enterprise Server. Après la théorie, il est temps maintenant, pour vous, de pratiquer!

stagiaires

 En pagaille, Abidjan c’est aussi :

  • Du Gniamakoudji (jus de gingembre macéré) en pot d’accueil
  • La découverte de purs repas Africains: Poulet, poisson, attiéké, aloko, …
  • Un chauffeur de bus super sympa qui nous passe des clips de musique Ivoirienne
  • Le cuistot d’un resto qui aime à saturer les plats en piment
  • Plein de gens qui ont du me trouver hyper photogénique pour vouloir se prendre en photo avec moi tout le temps
  • La possibilité d’acheter tout et n’importe quoi (arachides, chiots, oeufs, …)
  • Des personnes accueillantes et chaleureuses, des endroits à découvrir
  • Quelques sorties en ville où tu négocies ton taxi en Franc CFA (1000)

decouverte

Merci à tous pour ces bons moments! Pratiquez bien Centreon et a bientôt j’espère.

Incoming search terms:

  • abidjan carte
  • afrique abidjan l

4 réflexions au sujet de « Billet d’un consultant Merethis : Retour d’Abidjan »

Leave a Reply